J'ai une demande en mariage, que faire ?

Hello Lady !

Il y'a quelques jours dans un forum de femmes auquel j'appartiens, il a été posé la question de savoir ce qu'on devrait faire face à une demande en mariage ? Tu as peut-être déjà reçu une demande, mais tu ne sais comment t'y prendre, ni quoi dire. Voilà la raison pour laquelle j'aimerais partager avec toi quelques pistes de réponses que j'ai partagées à ces femmes pour répondre à cette préoccupation.   Pour être plus explicite, il faut ressortir quelques cas de figure : 




Cas 1 : Tu as reçu une demande en mariage, comment réagir en premier : 

Il est important que lorsque tu reçois une demande, que tu rendes d'abord grâce à Dieu avant de répondre au prétendant, même si ce n'est pas ton genre de mec. J'ai des témoignages de femmes qui n'ont jamais reçu une demande en mariage, qui n’ont jamais ou pas souvent été courtisées par un homme. Ces femmes sont dans la quarantaine et plus, donc dis-toi qu'un homme qui vient vers toi est une grâce ou un privilège auquel d'autres femmes aspirent.

Cas 2 : Que faire lorsque ce n'est pas réciproque ?

Lorsque ce n’est pas réciproque, après avoir rendu grâce à Dieu, dis gentiment, poliment et avec amour au prétendant que tu ne te voies pas vivre avec lui. En ce moment, rassures toi que tu ne le fais pas par calcul. En effet, on peut souvent être envieuse lorsqu'on se rend compte que l’homme qu’on a refusé est allé vers une autre, qu’elle a dit oui et qu’il se produit de grandes choses dans leur vie. En gros, la femme qui lui a répondu favorablement l’a aidé à bien se mettre et cela peut susciter en toi des regrets. Je parle par expérience donc fait très attention à la réponse que tu peux donner. Soit convaincue de ton Non et surtout pas de regrets !!

Cas 3 : Que faire lorsque tu l'aimes aussi et que tu attendais ?

Après avoir rendu grâce à Dieu, pries pour davantage te rassurer si c'est le bon ou si ce n’est pas tes émotions qui t’emballent. C’est important car c'est pendant que tu pries que les choses cachées de sa vie sont exposées. Parfois quand on attend trop, le danger c'est qu'on ne veut plus prier, prétextant que s'il est venu c'est forcément le plan de Dieu. Mais c'est faux ! Il faut être très pointilleuse. Moi, j'ai souvent une série de questions que je pose pour savoir à qui j'ai à faire. Il faut faire beaucoup attention aux SENTIMENTS (LES SENTIR QUI MENTENT). Il faut aussi se laisser désirer. Ne pas directement dire Oui ! Comme si tu attendais et que s'il ne le faisait pas, tu allais mourir. Il doit ressentir qu'il a chassé sa future femme parce que l'homme a tendance à ne pas donner de la valeur à ce qui est facile à obtenir. Tu es une PERLE RARE, laisses-toi désirer (mais pas pour une éternité aussi). Il faut prier pour que DIEU t'accorde la sagesse...


Cas 4 : Que faire lorsque tu es hésitante ? 

Lorsqu'on est hésitante ou pas prête, ici il y a deux sous-points qui se présentent :

A- Si tu es convaincue que c'est lui et qu'ayant prié et tout le reste, tu veux répondre.
Fais-lui connaître tes craintes et accordez-vous pour une période. Ceci, afin que chacun de vous sois conscient de son engagement et reste avec la vision du projet.

B- Mais si tu n'es pas convaincue, S'il te plaît, de grâce ne lui perd pas le temps ! Car il y a une femme qui attend qu'on lui demande la main à côté et qui est déjà prête pour le mariage. Laisse-le « aller se chercher ». Beaucoup de femmes ont fait des erreurs en perdant le temps au prétendant. Elle veut prier pendant des mois, voire des années. Sois honnête avec toi-même ! Si ton frère est traité de la sorte par une jeune fille, seras-tu d’accord ? Non je présume !

Conclusion :

Pour conclure de manière générale, si tu reçois une demande en mariage :

  • Rends grâce à Dieu ;
  • Va devant le Seigneur dans la prière avec le dossier ;
  • Si tu es sûre de ta réponse (négative ou positive), parles-en à un leader de confiance et qui a de la maturité pour te répondre, sans avis partagé ou qui peut être neutre c.à.d. te répondre avec franchise ;
  • Parles-en avec un (e) aîné (e) mature (femme de préférence) qui peut porter le fardeau dans la prière avec toi. Il faut vraiment avoir confiance en cette personne car ce n'est pas tous les leaders ou aînés qui sont dignes de confiance et qui sont à même de te donner un conseil qui va impacter positivement ta décision.
  • Il faut surtout et surtout te laisser diriger par le Saint-Esprit, car Il sonde les profondeurs ; Il est celui qui peut voir au-delà, qui peut te guider et te traduire la volonté de Dieu.

Dis-toi que le mariage est une décision qui n'engage que toi parce que demain, tu ne devras pas prendre le motif du genre : « c'est tel ou tel qui m'a demandé de me marier avec lui ». Cela doit émaner de toi-même. De la manière dont tu es venue au Seigneur par toi-même sans qu'on t'y oblige, de la même manière, tu dois choisir ton conjoint. Il doit dépendre de trois choses : ta volonté, ta révélation de la parole de Dieu et le témoignage du Saint-Esprit. 

Tu as été bénie ? Partages avec d'autres. Si tu as besoin de conseils pour un cas particulier que tu traverses, contacte-moi à aurelie@monessenciel.org.

Que Dieu te bénisse,


Aurélie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire